Chants de l'aube op. 133

Editeur: Ernst Herttrich
Doigtés: Hans-Martin Theopold

10.00 €

Edition Urtext, reliure paperback

Pages: 27 (V, 16, 6), Dimension 23,5 x 31,0 cm
N° d'article HN 459

«À Diotima» ... Ce complément de titre fut maintenu presque jusqu’à la mise sous presse des Gesänge der Frühe (Chants de l’aube) et donna à réfléchir aux contemporains de Schumann. «La déesse à laquelle ils sont adressés m’a donné bien du mal», écrit Joseph Joachim, et Brahms lui non plus n’arrive pas à résoudre la question. Apparemment, l’œuvre de Hölderlin à laquelle se réfère le compositeur – le roman «Hypérion» – n’était déjà plus à l’époque de Schumann connue de façon générale. «Les morceaux tout à fait originaux ont un climat qui leur est vraiment propre» …, tel est le jugement de Clara. Dans notre édition révisée, Ernst Herttrich commente en détail les tenants et aboutissants de cette œuvre exceptionnelle.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »

Contenu