Schumann, Robert

Sonate pour piano en sol mineur op. 22 avec le mouvement final original

Editeur: Ernst Herttrich
Doigtés: Hans-Martin Theopold

«Je me réjouis infiniment de la deuxième Sonate», écrit Clara à Robert en 1838. «Tout ton être s’y exprime de façon tellement claire.» Pourtant, dans la même lettre, elle l’incite à remanier le dernier mouvement, ce qui entraîne la composition d’un tout nouveau finale. Les deux premiers mouvements ont été eux aussi modifiés à plusieurs reprises. L’éditeur responsable informe scrupuleusement dans cette nouvelle édition sur la genèse complexe de l’œuvre. Nous donnons à la suite du texte de l’édition, outre le finale initial, très exigeant tant musicalement que sur le plan proprement pianistique, le modèle du 2e mouvement: Schumann a transcrit ici l’un de ses Lieder («im Herbste») pour le piano.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »