Sérenade en Mi bémol majeur K. 375 pour 2 clarinettes, 2 cors et 2 bassons

Editeur: Henrik Wiese

22.00 €

Edition Urtext, parties, reliure paperback
avec partie de cor en mi bémol et fa

Pages: 66 (IV, 11, 8, 7, 7, 7, 7, 8, 7), Dimension 23,5 x 31,0 cm
N° d'article HN 795

Alors que, en 1781, le jour de sa fête, Mozart s’apprêtait à se mettre au lit, il entendit soudain des sonorités familières: six musiciens qui, deux semaines auparavant, avaient créé sa Sérénade en Mi bémol majeur et qu’il avait décrits comme de «pauvres bougres mais qui s’y entendent pas mal à donner de leurs instruments à vent» s’étaient rassemblés dans sa cour pour lui jouer sa propre sérénade. Composée officiellement à l’intention de Therese Hickel, cette musique devait en fait surtout impressionner l’empereur Joseph II, dont le «Kammermusikus», le chef de la musique de chambre, fréquentait souvent la demeure de Therese. «C’est pourquoi, je l’ai aussi écrite un peu sagement» dit Mozart. Cela lui a-t-il servi? Quelques années plus tard en tout cas, Mozart sera nommé par Joseph II compositeur de la Cour.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »