Sonates pour violon BWV 1020, 1021,1023

Editeur: Hans Eppstein
Doigtés vl.: Kurt Guntner
Réalisation de la basse continue: Hans Eppstein

21.00 €

Edition Urtext, reliure paperback
parties avec ou sans indications de doigté

Pages: 80 (VII, 33, 4, 15, 15, 7), Dimension 23,5 x 31,0 cm
N° d'article HN 458 · ISMN 979-0-2018-0458-3

L’attribution de ces trois sonates parvenues séparément à la postérité est quelque peu sujette à caution. En effet, la sonate en sol mineur BWV 1020 est peut-être du fils Carl Philipp Emanuel. Par ailleurs, bien que les sources la destinent au violon, elle est aujourd’hui interprétée principalement à la flûte. Il est notable que la mélodie ne descend jamais plus bas que le ré1, ce qui permettrait de penser qu’il pourrait s’agir de l’adaptation pour flûte d’une sonate pour violon. Les deux autres sonates se situent elles aussi en terrain mouvant au regard des sources. Cependant, la facture mélodique de leurs beaux mouvements lents est telle qu’on la trouve souvent chez J. S. Bach. Ainsi, en l’absence de preuves tangibles de la paternité d’autres compositeurs, l’attribution à Bach père reste-t-elle d’actualité.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »

Contenu