Le Pâtre sur le rocher D 965 pour chant, clarinette et piano

Editeur: Annette Oppermann

11.00 €

Edition Urtext, reliure paperback
Tonalité originale pour voix haute

N° d'article HN 969

Écrit en 1828, l’année de la mort du compositeur, der Hirt auf dem Felsen (Le Pâtre sur le rocher) était en quelque sorte une commande. En effet, la chanteuse d’opéra Anna Milder-Hauptmann, première Léonore dans le Fidelio de Beethoven, avait demandé à Schubert, dans des lettres datées des années 1824/1825, de lui composer une grande aria de concert. Ce dernier ne se mit toutefois au travail qu’à l’automne 1828. Il se basa sur trois poèmes différents qu’il relia pour en faire une musique à la fois brillante et évocatrice. L’apparition de la clarinette, parfois soliste, parfois écho de la voix, confère un charme tout particulier au Pâtre sur le rocher et lui assure, aujourd’hui encore, une place de choix dans le répertoire du lied.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »