Tzigane pour violon et piano

Editeur: Jean-Francois Monnard
Doigtés: Pascal Rogé
Doigtés vl.: Frank Peter Zimmermann

18.00 €

Edition Urtext, reliure paperback
en préparation
partie de corde avec ou sans indications de doigté
Distribution non autorisée en France

Pages: 42 (V, 19, 9, 9), Dimension 25,5 x 32,5 cm
N° d'article HN 587 · ISMN M-2018-0587-0

Degré de difficulté (Violon): difficile (Degré 8)

«Morceau de virtuosité dans le goût d’une rhapsodie hongroise» – c’est ainsi que Ravel décrit «Tzigane» dans son «Esquisse autobiographique». Cette oeuvre composée en 1924 existe en trois versions: avec piano, avec orchestre et avec luthéal, un dispositif pour les instruments à clavier destiné à élargir leur spectre sonore. C’est Jelly d’Aranyi, une violoniste anglo-hongroise, qui fut à l’origine de la composition de «Tzigane» et à qui Ravel avait déjà promis en 1922 une pièce virtuose dans la lignée des «Rhapsodies hongroises» de Franz Liszt. Ravel avança si lentement, qu’elle ne reçut la partition que quatre jours avant la création, ce qui ne l’empêcha pas d’exécuter l’oeuvre avec bravoure.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »