Variations sur "Trockne Blumen" en mi mineur op. posth. 160 D 802

Editeur: Wolf-Dieter Seiffert
Doigtés: Klaus Schilde

15.50 €

Edition Urtext, reliure paperback

Pages: 49 (V, 33, 11), Dimension 23,5 x 31,0 cm
N° d'article HN 474 · ISMN 979-0-2018-0474-3

Comme dans le cas du Quintette «La Truite» (D. 667), de la «Wanderer»-Fantasie (D 760) et de son Quatuor à cordes «La Jeune Fille et la Mort» (D 810), Schubert utilisa également dans ses Variations pour flûte sur «Trockne Blumen» (D 802) l’un de ses lieder comme support thématique d’une composition instrumentale. «Trockne Blumen» (Fleurs desséchées) est le dix-huitième lied du cycle de «La Belle Meunière» (D 795) composé au cours de l’automne 1823. En janvier 1824, avant même que l’ensemble des mélodies du cycle sur des poèmes de Müller ne fût publié (été 1824), Schubert composa son Thème et variations en Mi mineur pour flûte et piano et le dota d’une imposante introduction. L’œuvre demeura sa seule et singulière composition virtuose pour flûtistes. Elle est d’une incroyable difficulté et l’ «accompagnement» au piano est au demeurant par endroits extraordinairement périlleux. Le manuscrit de Schubert, remanié à plusieurs reprises, est la seule source d’autorité pour l’Urtext car il est établi que l’autographe a servi de modèle de gravure pour la première impression publiée à titre posthume. Schubert écarta complètement l’une des variations – l’édition Henle Urtext la reproduit en appendice, davantage à titre d’information que pour l’exécution.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »

Contenu