Sonate pour alto en Si bémol majeur op. 36

Editeur: Peter Jost
Doigtés: Klaus Schilde
Doigtés alto: Tabea Zimmermann
Préface: Marie Cornaz

19.00 €

Edition Urtext, reliure paperback
partie de corde avec ou sans indications de doigté

Pages: 68 (VII, 33, 14, 14), Dimension 23,5 x 31,0 cm
N° d'article HN 577 · ISMN M-2018-0577-1

Vieuxtemps est considéré aujourd’hui comme le plus notoire représentant de l’école de violon franco-belge. Robert Schumann en personne s’exprima en 1834 après un concert de l’enfant prodige, âgé alors de 14 ans: «Avec Henri, on peut fermer les yeux en toute confiance. Comme une fleur embaume, ainsi rayonne son jeu.» Vieuxtemps fut aussi un formidable joueur d’alto et écrivit, hormis ses nombreuses pièces pour violon, quelques compositions pour cet instrument. Composée en 1862, la Sonate op. 36, qui passe d’un Maestoso expressif à une barcarolle élégiaque et des passages scherzando, figure parmi les perles de la littérature pour alto. Elle est publiée ici pour la première fois dans une édition Urtext.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »