Sonate n° 2 en ré mineur op. 121

Editeur: Ernst Herttrich
Doigtés vl.: Antje Weithaas
Doigtés: Klaus Schilde

24.50 €

Edition Urtext, reliure paperback
parties avec ou sans indications de doigté

Pages: 96 (VI, 58, 16, 16), Dimension 23,5 x 31,0 cm
N° d'article HN 1098 · ISMN M-2018-1098-0

Degré de difficulté (Violon): difficile (Degré 7)

La deuxième Sonate pour violon et piano de Schumann vit le jour en octobre/novembre 1851, seulement quelques semaines après la première œuvre de ce genre (HN 428). Cette sonate hautement virtuose, dans son Finale notamment, se distingue par l’étroit «enchaînement» thématique des différents mouvements. Wilhelm Joseph von Wasielewski, le biographe du compositeur, rapporte ce que Schumann lui aurait dit «en plaisantant et de bon cœur»: «La première Sonate pour violon ne m’a pas plu; pour cette raison, j’en ai fait une deuxième, j’espère qu’elle sera mieux réussie». Schumann faisait ici probablement allusion aux grandes différences expressives et de caractère de ces sonates: alors que la première, écrite en trois mouvements, est plutôt d’une humeur mélancolique et sombre, la seconde, «Grande Sonate» en quatre mouvements, déborde de vitalité et se termine brillamment en Ré majeur.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »