Le viennois Jakob Dont fait partie des violonistes pédagogues de premier plan du XIXe siècle, et on lui doit de nombreuses œuvres d’étude qui restent aujourd’hui encore inscrites parmi les classiques incontournables de la littérature pédagogique du violon. Parmi elles se trouvent, au premier plan, ses 24 «Études et Caprices» op. 35, composés déjà entre 1840 et 1849, mais qui furent en 1880 revus et rassemblés sous leur forme définitive par leur auteur. Ce recueil d’études très exigeant (niveau supérieur) a obtenu un succès si rapide qu’au XXe siècle en ont été publiées d’innombrables rééditions, largement arrangées dans la plupart des cas, de la part de violonistes comme Carl Flesch, Max Rostal ou Ivan Galamian. L’édition urtext des Éditions G. Henle rend pour la première fois accessible l’original non falsifié accompagné des doigtés et des coups d’archet authentiques de Dont, le tout avec une séduisante netteté graphique et une pagination dépliante très pratique. La violoniste de classe internationale Antje Weihaas, qui est également une pédagogue très demandée, a accompagné cette édition en vérifiant son accomplissement, et complété précautionneusement les doigtés de Dont.