Les trois volumes des «Années de Pèlerinage» font partie du noyau central de l’œuvre pour piano de Liszt. Tandis que les deux premiers recueils transcrivent des impressions de voyages en Italie et en Suisse datant des années 1830, le dernier volume, paru seulement, avec un grand écart temporel, en 1883 reflète plutôt un voyage spirituel. Il est l’expression du changement de situation du compositeur, lequel avait reçu à Rome en 1865 les ordres inférieurs et se nommait dorénavant «l’abbé Liszt».
Pour ce qui est de la révision du Urtext de l’édition Henle, certaines sources devenues entretemps nouvellement connues ou accessibles ont été prises en considération. Les textes ont été corrigés en fonction des données de la recherche les plus récentes. Les doigtés sont dus au pianiste français Cédric Tiberghien.