Franz Liszt

At the Piano - 11 well-known original pieces

Sylvia Hewig-Tröscher (Editeur, Doigtés)


Edition Urtext, reliure paperback

Édition en anglais

Pages 53 (VI+47), Dimension 23,5 x 31,0 cm

Poids 234 g

HN 1819 · ISMN 979-0-2018-1819-1

17.00 €
T.V.A incluse, en sus frais d'envoi

disponible

Contenu/Détails

  •  
  • Degré de difficulté (Explanation)
  • Autres titres du même degré de difficulté
  • Pièce pour piano n° 3 Fa dièse majeur
  • Piano 3 facile
  • Pièce pour piano n° 4 Fa dièse majeur
  • Piano 3 facile
  • Consolation n° 1 Mi majeur
  • Piano 4 moyen
  • Consolation n° 2 Mi majeur
  • Piano 5 moyen
  • Consolation n° 3 Ré bémol majeur
  • Piano 5 moyen
  • Il Penseroso
  • Piano 5 moyen

Montrer tous les titres

Audio/Vidéo

Henleverlag

Vous trouverez d'autres vidéos sur notre chaîne Youtube :

Préface

Concernant le compositeur

Franz Liszt

Franz Liszt

Le célèbre virtuose du piano du XIXe s. est considéré comme l’une des figures d’artiste et de compositeur les plus influentes de ce que l’on appelle la Nouvelle École allemande (avec Berlioz et Wagner). Son immense œuvre musicale comprend au premier plan des œuvres pour piano seul, parmi lesquelles de nombreuses transcriptions; il développe en outre le poème dit symphonique. Ses œuvres chorales sacrées et profanes ainsi que ses mélodies sont tout aussi importantes.

1811Né le 22 octobre à Doborján (auj. Raiding en Autriche), fils d’un fonctionnaire au service du prince Esterházy. Premiers cours de piano auprès de son père, premiers essais de composition, première audition publique à l’âge de 9 ans.
1822La famille s’installe à Vienne. Suit les cours de Carl Czerny et d’Antonio Salieri.
1823La famille s’installe à Paris. Cours de composition chez Ferdinando Paër et Antonín Reicha (1826). Se produit dans des salons, concerts.
1824–27Tournées de concert en France, en Angleterre et en Suisse. Composition de paraphrases d’opéras pour piano.
1830Rencontre avec Berlioz, lectures et études. Il devient l’un des pianistes et professeurs de piano les plus appréciés de la société parisienne.
1835Il s’installe en Suisse avec la comtesse Marie d’Agoult. C’est là que naît Blandine-Rachel leur premier enfant. Par ailleurs, il continue à donner des concerts à Paris.
à partir de 1839Incessantes tournées de concert à travers toute l’Europe.
à partir de 1847Poèmes symphoniques, entre autres n° 2 «Tasso: lamento e trionfo», n° 1 «Ce qu‘on entend sur la montagne», «Faust-Symphonie», «Dante-Symphonie» ainsi que «La Bataille des Huns» [n° 11].
1848–61Maître de chapelle à Weimar; il s’engage pour la musique «progressiste» (Wagner, Schumann, Berlioz).
1857–62Oratorio «La Légende de sainte Élisabeth».
1861–68Séjour à Rome.
1865Reçoit les Ordres mineurs.
1866–72Oratorio «Christus».
1871Nommé conseiller à la cour de Hongrie; il vit à Rome, Weimar et Budapest.
1886Meurt le 31 juillet à Bayreuth.

© 2003, 2010 Philipp Reclam jun. GmbH & Co. KG, Stuttgart

… poursuivre