Ce chef-d’œuvre poétique vient clore la série des quatre «ballades» (HN 862) récemment révisées, disponibles ainsi séparément. Après un début en Ut majeur contenu et la première évocation rêveuse du thème, la tension s’accroît jusqu’à l’opulente coda finale avant que l’œuvre s’évanouisse après quatre accords. Deux autographes de la Ballade No 4 sont conservés, mais à l’état de fragments seulement. Les premières éditions fournissent toutefois des enseignements importants, d’autant que Chopin a encore effectué d’autres corrections après la première impression. Les textes informatifs inclus dans l’édition donnent des informations détaillées sur la genèse de l’œuvre et l’évaluation des sources; un téléchargement est disponible gratuitement pour les questions de détail.