Chopin vécut une année 1845 difficile, qui faillit être marquée par l’annulation d’un voyage prévu en Italie avec George Sand. Il se plongea pourtant avec sa «Barcarolle» dans l’atmosphère de Venise, la ville-lagune: les thèmes employés rappellent les mélodies de gondoliers; ils sont soutenus par un accompagnement suggérant de manière très imagée les clapotis de l’eau et les coups de rame. Chopin développe la forme strophique à la base de l’oeuvre en une musique très complexe, remplie de tension, de contrastes et de ruptures. Nous avons profité de la révision de la partition de cette oeuvre unique pour l’éditer de manière isolée (parallèlement au volume Chopin «Pièces pour piano», HN 318), accompagnée de commentaires détaillés.