Selon toute vraisemblance, cette sonate fut composée pour Carl Baron von Kaskel, une connaissance de Schumann et Wagner également, qui pratiquait la clarinette et la composition en amateur. L’autographe de cette sonate pour clarinette et piano de Mendelssohn est, depuis les années quatre-vingts du XXe siècle seulement, de nouveau accessible. Malheureusement, on a amputé l’année de la datation figurant à la fin du manuscrit. Toutefois, sur une copie de copiste qui nous a été transmise, on trouve l’indication «1824». La partie de clarinette, assez facile d’exécution, fut probablement adaptée aux capacités de Kaskel et se prête tout particulièrement à l’enseignement.