Johannes Brahms

Concerto en la mineur op. 102 pour violon, violoncelle et orchestre

Michael Struck (Editeur)


Edition complète avec commentaire critique, reliure lin, Serie I, Band 10

Matériel d'orchestre chez Breitkopf & Härtel

Pages 249 (XX+229), Dimension 25,5 x 32,5 cm

Poids 1483 g

HN 6003 · ISMN 979-0-2018-6003-9

265.00 €
T.V.A incluse, en sus frais d'envoi

disponible

Contenu/Détails

  • Concerto pour violon, violoncelle et orchestre la mineur op. 102

Audio/Vidéo

Henleverlag

Vous trouverez d'autres vidéos sur notre chaîne Youtube :

Concernant le compositeur

Johannes Brahms

Johannes Brahms

Son œuvre considérable comprend de la musique de chambre, des œuvres pour piano, de nombreuses compositions pour chœur et des lieder (parmi lesquels des compositions sur des textes de chants populaires) ainsi que les grandes pages orchestrales des années 1870 et 80. Ses compositions sont marquées par le procédé de la variation à développement. Il passe à la fois pour avoir été aux antipodes de la Nouvelle École allemande animée par Liszt et le représentant de la «musique absolue».

1833Né le 7 mai à Hambourg en tant que fils d’un musicien. À l’âge de 7 ans il prend ses premières leçons de piano chez Willibald Cossel, puis chez Eduard Marxen. Premières auditions publiques à partir de 1843.
1853Lors d’une tournée de concerts dans les villes allemandes, il fait la connaissance de Schumann qui, dans son article «Neue Bahnen» (Nouvelles voies) l’annonce comme le grand compositeur à venir. Il noue avec Clara Schumann une profonde amitié qui tiendra toute sa vie.
1854–571er Concerto pour piano en Ré mineur op. 15.
1857–59Chef de chœur, pianiste et enseignant à la cour princière de Detmold.
1859–61Direction du chœur de femmes de Hambourg.
1860Manifeste contre les «Nouveaux Allemands» autour de Liszt.
1863Cantate «Rinaldo» op. 50.
1863Directeur de l’Académie de chant de Vienne.
1868Exécution partielle du «Requiem allemand» op. 45 à Vienne (création de l’œuvre intégrale en 1869 à Leipzig).
1871–74Directeur artistique de la Société des Amis de la Musique à Vienne.
1873Variations sur un thème de Haydn op. 56a pour orchestre.
à partir de 1877Son œuvre symphonique débute par la 1re Symphonie en Ut mineur op. 68 (commencée en 1862), composition de la 2e Symphonie en Ré majeur op. 73 (1877), 3e Symphonie en Fa majeur op. 90 (1883), 4e Symphonie en Mi mineur op. 98 (1884-1885): thèmes expressifs, style de type musique de chambre.
à partir de 1878Voyages en Italie.
1878Concerto pour violon en Ré majeur op. 77 pour Joseph Joachim.
18812e Concerto pour piano en Si bémol majeur op. 83 avec Scherzo.
1886Président d’honneur du Tonkünstlerverein de Vienne.
1897Vier ernste Gesänge (Quatre chants sérieux) op. 121. Meurt le 3 avril à Vienne.

© 2003, 2010 Philipp Reclam jun. GmbH & Co. KG, Stuttgart

… poursuivre

Without question, the new edition of the "Double Concerto" represents a major achievement in Brahms studies. In addition to delivering as clean a rendering of the text of the work as one might wish for, Struck has assembled, synthesized, and critically evaluated an incredible amount of new material in his introductory essay and critical report. All of this should be of great interest to Brahms devotees whether they happen to be scholars, students, performers, or simply lovers of his music. Needless to say, these constituencies are not mutually exclusive. It is to be hoped that each, in its own way, will take full advantage of the many riches the new edition of the work has to offer.
[American Brahms Society Newsletter, 2003]

Nach der Editionsfolge zu urteilen, hat die neue "Johannes Brahms Gesamtausgabe" erheblich an Schwung gewonnen: Symphonie Nr. 1 op. 68 (1996), Klavierquintett op. 34 (1999), Doppelkonzert op. 102 (2000) sowie zuletzt Symphonie Nr. 2 op. 73 (2002). Dabei haben weder die Sorgfalt und Qualität des Notentextes noch die Lesbarkeit bzw. Übersichtlichkeit von Einleitung und Kritischem Bericht gelitten, wie der hier zu besprechende Band eindrucksvoll beweist.
[Die Musikforschung, 2003]

… the appearance of each volume of the new Brahms complete edition published by G. Henle Verlag is an important event. Especially welcome, however, is the recent publication of Brahms’s 1887 Concerto for violin, cello, and orchestra in A Minor, op. 102, … as this work has never been the subject of a modern scholarly monograph. … Readers will be grateful for the generous quotations of early reviews, as the sources from which they are drawn are not widely available outside Germany.
[Notes, 2002]