À la suite du «Concertino» et du Concerto pour clarinette No 1, c’est le Concerto en mi bémol majeur No 2 qui paraît, dans l’édition réalisée par Norbert Gertsch. Là aussi, la partie soliste originale a été juxtaposée dans la réduction pour piano à la version courante de Carl Bärmann (les deux parties sont intégrées à l’édition). Le texte d’accompagnement explicite de façon détaillée l’importance propre des deux versions ainsi que la relation existant entre elles.