Les concertos pour clavecin de Bach tant aimés des pianistes sont probablement des transcriptions d’œuvres originellement composées pour le violon. Bach a cependant réussi à reporter sur le clavier diverses spécificités de la technique violonistique avec un tel raffinement que même la plupart des pianistes contemporains considèrent ces concertos comme une partie indissociable de leur répertoire. Le premier concerto en ré mineur est peut-être le préféré – ne serait-ce que par ses premier et dernier mouvements pleins d’élan, ainsi que par sa partie de soliste impressionnante. Avec la réduction pour piano et la partition d’étude (score complet) de ce concerto en ré mineur, les Éditions G. Verlag ouvrent une série consacrée à tous les concertos pour clavecin de Bach. Pour les doigtés, c’est l’immense connaisseur de Bach András Schiff qui s’est laissé convaincre.