Avec son premier concerto pour cor, et étant à peine âgé de 18 ans, Richard Strauss accomplit un coup de génie ravissant. Jusqu’à nos jours, ce concerto est apprécié dans le monde entier par les cornistes (et par d’autres), faisant partie, aux côtés des chefs-d’œuvre de Mozart, des pièces de répertoire incontournables à l’instrument. Peter Damm, ancien cor solo de l’orchestre de la Sächsische Staatskapelle de Dresde et soliste de renommée mondiale, ne s’est pas contenté de jouer lui-même en public ce concerto plus de 170 fois, mais il a en outre présenté et publié les résultats fondamentaux de ses investigations concernant la genèse de ce concerto. Son édition Urtext prend en considération toutes les sources conservées et peut ainsi être considérée comme une édition de référence. Pour l’étude de la pièce ainsi que pour les auditions, la réduction pour piano réalisée par Johannes Umbreit et particulièrement bien jouable, s’avère d’une grande aide.