Selon le catalogue que Mozart tenait de ses propres œuvres, le Concerto K. 491, qui est, mis à part le K. 466, le seul concerto pour piano de Mozart dans une tonalité mineure, fut achevé le 24 mars 1786. La première exécution eut probablement lieu à peine deux semaines plus tard dans le cadre d’une académie au Burgtheater de Vienne. L’écriture furtive, truffée de corrections de l’autographe démontre quelle pression énorme Mozart dut subir au moment de la composition. Contrairement à des éditions précédentes, notre édition reproduit toujours la version définitive du manuscrit de Mozart. András Schiff, pianiste de renommée mondiale à qui nous devons déjà les réductions des Concertos K. 453, 467, 488 et 503 (HN 765, 766, 767 et 825), a préparé la réduction pour piano de la partie d’orchestre. Les doigtés de la partie soliste, les cadences et entrées sont également de sa plume.