Le «petit» Concerto pour violon en ré majeur de Mozart n’a nullement à se retrancher derrière son «grand frère» (K. 218). Il se situe en effet à un haut niveau sur le plan violonistique et représente un chef-d’oeuvre musical de premier rang. L’édition publiée chez Henle se caractérise par la fidélité absolue de la partie Urtext au texte original et par une réduction pour piano à la fois assez simple dans sa conception mais en même temps d’une sonorité des plus séduisantes. Après publication à l’automne 2003 du premier Concerto pour violon (K. 207) de Mozart, Henle propose dorénavant l’ensemble des cinq concertos pour violon, y compris les trois concertos à un mouvement.