À l’époque du classicisme viennois, le terme de divertimento désignait une pièce instrumentale légère en plusieurs mouvements de caractère gai et dansant. Outre Mozart, Haydn fut également un grand maître dans l’art de composer des divertimenti légers et divertissants de la plus grande qualité. Comme si souvent chez lui, l’authenticité des divertimenti pour piano, 2 violons et violoncelle n’est pas toujours attestée. L’édition présentée ici propose dans sa partie principale les cinq œuvres du groupe Hob. XIV dont l’authenticité a pu être vérifiée, et en annexe, le divertimento Hob. XIV:C2 dont on pense qu’il est aussi très probablement de sa main. Majoritairement en Ut majeur, les six pièces sont faciles à jouer et se prêtent ainsi parfaitement à la musique de salon. Le piano domine tandis que les cordes confèrent aux morceaux leur densité sonore. Dotée d’une préface détaillée, l’édition Urtext a été préparée avec la précieuse collaboration du spécialiste de Haydn Horst Walter.