Début 1878, même s’il venait d’achever la composition son opéra «Eugène Onéguine» et de mettre sa 4e symphonie sur les rails, Piotr Ilitch Tchaïkovski n’envisagea nullement de se reposer. Au contraire, il se remit aussitôt au travail et composa les «Douze pièces» op. 40 pour piano. Ce cycle recouvre différents genres et comprend notamment des morceaux caractéristiques du répertoire pour piano de cette époque tels que études, valses et mazurkas. S’y ajoutent des pièces probablement liées à la vie de Tchaïkovski qui portent des titres tels que «Au village», «Marche funèbre» ou «Rêverie interrompue». Comme le détaille la préface, la présente édition urtext repose à la fois sur la copie à graver autographe conservée au musée Glinka à Moscou et sur les rares impressions russes de 1879 et 1890.