Robert Schumann

Exercices - Etudes en forme de variations libres sur un thème de Beethoven (première édition)

Robert Münster (Editeur)


Edition Urtext, reliure paperback

Pages 27 (VIII+19), Dimension 23,5 x 31,0 cm

Poids 126 g

HN 298 · ISMN 979-0-2018-0298-5

12.00 €
T.V.A incluse, en sus frais d'envoi

disponible

Contenu/Détails

  •  
  • Degré de difficulté (Explanation)
  • Autres titres du même degré de difficulté
  • Exercices - Etudes en forme de variations libres sur un thème de Beethoven Anh. F25
  • Piano 8 difficile

Audio/Vidéo

Henleverlag

Vous trouverez d'autres vidéos sur notre chaîne Youtube :

Préface

L’autographe de Robert Schumann Skizzenbuch IV (recueil d’esquisses), ainsi intitulé et daté des années 1831/32 par Clara Schumann, illustre les études de composition faites par le jeune Schumann chez Heinrich Dorn en 1831/32. Ce recueil est avant tout un témoignage de l’étude approfondie menée par le compositeur sur l’œuvre de Ludwig van Beethoven. On y trouve … poursuivre

Ouvrir la préface (PDF)

Appareil critique

Concernant le compositeur

Robert Schumann

Robert Schumann

Son œuvre est marquée par le concept de la musique poétique qu’il a lui-même forgé et qui tend à une fusion de la littérature et de la musique. Ses pièces lyriques pour piano composées jusqu’en 1839 en sont tout particulièrement exemplaires. Il s’est ensuite consacré à d’autres genres (lied, symphonie et musique de chambre entre autres).

1810Né à Zwickau le 8 juin, fils d’un libraire.
à partir de 1828Études de droit à Leipzig, cours de piano auprès de Friedrich Wieck. Se décide pour une carrière de musicien.
1830–39Compose exclusivement des œuvres pour piano, surtout des cycles, entre autres: «Papillons» op. 2 (1829-32), «Carnaval» op. 9 (1834/35), «Davidsbündlertänze» op. 6 (1837), «Scènes d’enfants» op. 15 (1837/38), «Kreisleriania» op. 16 (1838), «Novelettes» op. 21 (1838).
1832Une paralysie partielle de la main droite rend impossible une carrière de pianiste. 1833 Fondation de la confrérie imaginaire du «Davidsbund».
1835–44Dirige la Neue Zeitschrift für Musik (Nouveau Journal pour la Musique).
1840Mariage avec Clara Wieck; 138 lieder parmi lesquels le Liederkreis op. 39 sur des poèmes d’Eichendorff, le cycle de lieder «Dichterliebe» op. 48.
18411re Symphonie en Si bémol majeur («Symphonie du Printemps») op. 38 et 4e Symphonie en Ré mineur op. 120.
18423e Quatuor à cordes op. 41; autres œuvres de musique de chambre.
1843Professeur de composition au conservatoire de Leipzig. Oratorio «Le Paradis et la Péri» op. 50.
1845Il s’installe à Dresde. Voyage en Russie.
1845Concerto pour piano en La Mineur op. 54, 2e Symphonie en Ut majeur op. 61.
1850Directeur général de la musique à Düsseldorf. Création à Leipzig de l’opéra «Genoveva» op. 81. Symphonie en Mi bémol majeur («Rhénane») op. 97; concerto pour violoncelle en La mineur op. 129.
1854Naissance d’une amitié avec Brahms. Achèvement des Scènes de Faust. Concerto pour violon en Ré mineur pour Joseph Joachim.
1854Tentative de suicide et hospitalisation à la clinique psychiatrique d’Endenich.
1856Meurt le 29 juillet à Endenich près de Bonn.

© 2003, 2010 Philipp Reclam jun. GmbH & Co. KG, Stuttgart

… poursuivre