Réunir en une œuvre unique un concerto pour piano et une cantate – c’est là une entreprise nécessitant la véritable maîtrise de son art. La «Fantaisie pour piano, chœur et orchestre» en ut mineur op. 80 composée en 1808 par Ludwig van Beethoven en est l’illustration. Comme y résonne également la mélodie de «L’ode à la joie» du finale de sa 9e symphonie, la fantaisie chorale est parfois appelée aussi «Petite neuvième». La présente édition du conducteur au format de poche est complétée de «Meeres Stille und glückliche Fahrt» op. 112 et d’autres courtes œuvres pour choeur et orchestre de Beethoven (op. 118, 121b, 122, WoO 95). Elle reproduit la totalité de la partition conformément à celle de l’édition complète des œuvres de Beethoven, dans l’habituelle qualité urtext.