Le XIXe siècle fut un âge d’or pour les arrangements de toutes sortes. Il était donc évident que Sarasate, compositeur et virtuose du violon, allait aussi se tourner vers ce genre pour élargir son répertoire. Parmi ses nombreuses fantaisies sur les opéras à succès de son temps, celle qu’il composa sur «Carmen» de Bizet tient incontestablement le premier rang. Sarasate choisit à dessein, pour cet arrangement réalisé en 1881, les numéros qui restituent particulièrement bien la couleur espagnole de cet opéra. À côté de la version pour violon et piano, Sarasate en composa une autre avec accompagnement d’orchestre; les deux suscitèrent depuis lors l’enthousiasme du public comme de la critique musicale. L’édition Urtext de Henle est la première édition critique de l’œuvre et prend en compte les sources des deux versions. Augustin Hadelich a bien voulu accepter d’annoter la partie de violon.