Les Suites françaises de Bach font partie de ses œuvres pour clavier les plus populaires et sont très volontiers utilisées également dans l’enseignement. Tel était d’ailleurs le cas dès l’époque de leur naissance, si bien que nous disposons aujourd’hui d’un nombre difficilement calculable de copies effectuées dans le cercle des élèves de Bach, copies qui nous transmettent de nombreuses variantes probablement authentiques. C’est avec une clarté exemplaire que le responsable d’édition, Ullrich Scheideler, décortique la complexité de l’état des sources dans la présente édition révisée Henle Urtext.
La Suite n° IV en Mi bémol majeur BWV 815 est empruntée au volume de l’intégrale HN 593 et se prête en tant qu’édition séparée maniable et abordable à merveille pour l’enseignement. Ces qualités ne sont pas seulement dues au précieux doigtés de Michael Schneidt, mais aussi au traitement de l’ornementation: des signes complémentaires empruntés aux textes des copies anciennes sont reportés dans la partition, et leur exécution est expliquée dans la Préface, si bien que cette édition Urtext offre également une remarquable introduction à la pratique d’ornementation baroque. Autre avantage de cette édition: d’intéressantes variantes relevées dans les différentes sources sont facilement accessibles dans les notes de bas de page et on trouvera en annexe deux mouvements supplémentaires - Prélude et Gavotte II BWV 815a -, transmis sous forme de plusieurs copies d’époque. En résumé: une initiation idéale au monde des Suites de Bach!