Max Bruch a composé ces huit pièces pour son fils, Max Felix, clarinettiste de grand talent. Pour permettre une meilleure diffusion de l’œuvre, le compositeur a arrangé pour violon la partie de clarinette et pour violoncelle la partie d’alto. Nous joignons aussi ces deux parties ainsi quúne partie transposée pour clarinette en Si bémol à la présente édition et invitons les instrumentistes à se rassembler selon des formations instrumentales variables. Les huit pièces sont publiées pour la première fois en édition Urtext et présentées en outre sous un même volume!