Dans les recueils d’«Impromptus» et de «Moments musicaux» composés à la fin de sa courte vie, Franz Schubert montra avec brio comment une forme mélodique vocale peut être adaptée pour le piano. Il n’y a rien à ajouter à ces chefs-d’œuvre dont la forme est parfaitement aboutie. Grâce à cette édition Urtext de l’Impromptu en Mi bémol majeur op. 90 n° 2, l’interprète peut ainsi tout à la fois s’adonner à un perpetuum mobile endiablé de triolets de croches et goûter aux joies d’une technique de jeu et d’un univers sonore des plus exigeants.