Après les «15 chants paysans hongrois» (HN 1404), les «Improvisations sur des chants paysans hongrois» sont la deuxième œuvre de Bartók dont le titre évoque les chants paysans. Plus tard, Bartók qualifia lui-même de «limite absolue» la manière dont les mélodies populaires se trouvent, dans ces pièces, confrontées à des sonorités d’avant-garde raffinées. Sur le plan de l’élaboration des motifs, il bouleverse de manière si radicale les structures des mélodies que le titre d’«improvisations» qualifie au mieux sa manière de traiter la musique populaire. La partition de l’édition Urtext, éditée par le spécialiste de Bartók László Somfai, est empruntée au volume de l’édition intégrale des œuvres de Bartók. Des remarques à la fin de l’édition livrent d’importantes indications pour l’interprétation.