Quand Haydn, lors de son deuxième voyage en Angleterre, s’arrêta à Passau, il entendit un arrangement choral étranger de son œuvre pour orchestre sur les «Sept Dernières Paroles du Christ». L’auteur en est Joseph Friebert, maître de chapelle de la cathédrale. L’arrangement est accueilli très favorablement par Haydn, mais ... «quant aux voix chantées, je crois que j’aurais su mieux les traiter». Il se procure une copie et se met, sur cette base, à réaliser sa propre version chantée; il reprend ce faisant dans une large mesure les paroles de Friebert. Les contemporains accueillent avec enthousiasme l’œuvre vocale tellement prisée par Haydn lui-même. La présente «Studien-Edition» se base sur le volume (HN 5822) de l’édition complète du Joseph Haydn-Institut de Cologne.