Sergueï Rachmaninov entame sa carrière de compositeur avec cinq petites pièces pour piano, qu’il présente pour la première fois en décembre 1892 lors d’un concert à Kharkov. La seconde de ces pièces, banalement intitulée «Prélude», est LE célèbre Prélude en ut dièse mineur qui allait bientôt conquérir le monde et devenir le «bis» le plus joué de Rachmaninov. Néanmoins, les autres pièces, d’un caractère très différent, jouissent encore aujourd’hui de la faveur des pianistes. En effet, elles sont toutes typiques de Rachmaninov, tout en demeurant maîtrisables techniquement par des amateurs. L’édition se base sur la première édition et sur l’autographe conservé au Musée Glinka de Moscou. En plus de la version originale de 1892, cette édition Urtext présente deux versions remaniées que fit Rachmaninov de Mélodie et Sérénade près de 50 ans après, aux États-Unis – permettant ainsi de jeter un regard dans son évolution pianistique. La réalisation des doigtés est due au spécialiste de Rachmaninov, Marc-André Hamelin.