Nous ne savons pas grand chose des compositions de Händel sur des poèmes de Barthold Heinrich Brockes. Elles semblent avoir vu le jour au cours des années 1724–1727. L’autographe ne mentionne ni titre, ni ordre des pièces. Même l’instrumentation y est absente. Plusieurs alternatives s’offrent pour le choix de l’instrument soliste qui accompagne la voix dans un jeu d’imitation. Le violon, la flûte ou le hautbois semblent néanmoins les plus probables. Notre édition pratique offre, outre des parties séparées pour l’instrument soliste et la basse, une réalisation, par l’éditeur Ullrich Scheideler, de la basse continue.