La sœur de Felix Mendelssohn Bartholdy, Fanny Hensel, composa tout au long de sa vie. Elle commença par publier ses lieder et ses œuvres pour piano sous le nom de son célèbre frère, mais bientôt aussi en son nom propre. Dans l’une des annotations de son journal intime, on peut lire: «Je ne peux nier que la joie de voir ma musique publiée augmente ma bonne humeur». Heureusement, l’arrière-petite fille de Fanny Hensel, Fanny Kistner, nous a permis l’accès à une sélection de onze pièces pour piano jusque-là inédites et s’est occupée elle-même de leur édition d’après les manuscrits originaux. Les morceaux à vocation pédagogique des débuts sont suivis de toute une série de pièces de caractère plus personnelles telles que le nocturne en sol mineur ou «Adieu à Rome» composées à partir du milieu des années 1830 et classées ici de manière chronologique.