Fils aîné de Johann Sebastian Bach, Wilhelm Friedemann Bach était plus attaché à l’esprit de la musique baroque que son frère cadet. Dans la sélection que nous proposons, constituée de trois sonates pour clavier, deux fantaisies et une suite, ce compositeur de musique pour clavier se situe à la charnière de formes et d’harmonies plus libres. La suite en sol mineur est encore entièrement placée sous le signe du baroque. Les deux sonates en Ré majeur, avec leurs irrégularités galantes et capricieuses exigent de l’interprète une grande attention. Cependant, le traitement thématique de la sonate en Mi bémol majeur parue en 1748 préfigure déjà Haydn tandis que les forces libératrices de l’époque semblent à l’œuvre dans les fantaisies en la mineur et ut mineur. Les doigtés de la présente édition Urtext sont de Klaus Schilde, pianiste et pédagogue de longue date, auquel les éditions G. Henle ont déjà fait appel à de nombreuses reprises.