Pour son seul opéra «Leonore/Fidelio», Beethoven écrivit en tout quatre ouvertures. La soi-disant Ouverture de Leonore n° 1 est chronologiquement la troisième de la série, et fut conçue en 1806-1807 pour une représentation de «Leonore» à Prague qui n’eut finalement pas lieu. Elle prévalut longtemps, mais à tort, comme le prédécesseur, mis à l’écart, de l’Ouverture de Leonore n° 2, ce qui a fait grand tort à sa réception. Il est donc utile de jeter un regard sans idées préconçues sur cette ouverture, nettement plus courte que les numéros 2 et 3, qui dans son caractère plus lyrique que dramatique, tient cependant bien sa place en présentant un nouvel éclairage dans le combat de Beethoven à la recherche de la pièce d’ouverture idéale pour son œuvre scénique. Elle est publiée ici aujourd’hui en édition d’étude sur la base du texte musical de l’édition complète des œuvres de Beethoven, avec une nouvelle préface.