La production de musique de chambre d’Antonín Dvorák englobe plus de quarante œuvres. Sans doute doit-il en grande partie le fait que sa notoriété ait franchi aussi rapidement les frontières de la Bohème aux nombreux amateurs de musique exigeants qui prenaient plaisir à jouer ses œuvres. En effet, il était très courant au 19e siècle de jouer de la musique chez soi. Les œuvres romantiques de Dvorák pour violon et piano op. 75 furent également conçues pour être jouées dans un cercle privé. La présente édition Urtext de l’op. 75 repose sur le manuscrit autographe de Dvorák. La préface donne de nombreux détails sur la genèse de cette œuvre conçue au départ comme un trio à cordes. Cette édition a été préparée avec la précieuse collaboration du spécialiste de Dvorák Milan Pospísil.