Frédéric Chopin

Polonaise en La bémol majeur op. 53

Ernst Herttrich (Préface)


Fac-similé de l'autographe, livre relié

Pages 28 (XXII+6), Dimension 30,5 x 25,0 cm

Poids 600 g

HN 3221 · ISMN 979-0-2018-3221-0

62.00 €
T.V.A incluse, en sus frais d'envoi

disponible

Contenu/Détails

  •  
  • Degré de difficulté (Explanation)
  • Autres titres du même degré de difficulté
  • Polonaise La bémol majeur op. 53
  • Piano 8 difficile

Audio/Vidéo

Henleverlag

Vous trouverez d'autres vidéos sur notre chaîne Youtube :

Préface

Chopin et la polonaise Frédéric Chopin (1810 –1849) a composé sa Polonaise en Lab majeur op. 53 entre 1842 et 1843. Cette œuvre constitue en quelque sorte l’aboutissement de son travail sur les polonaises, qui sont au nombre de 14. La Polonaise-Fantaisie op. 61 écrite en 1845–1846 met davantage l’accent sur la «fantaisie». À de nombreux points de vue, et … poursuivre

Ouvrir la préface (PDF)

Concernant le compositeur

Frédéric Chopin

Frédéric Chopin

Pianiste et compositeur. Son œuvre, centrée sur la musique de piano, jouit d’une extraordinaire popularité et fait désormais partie intégrante du répertoire de concert. Sa musique a influencé les générations futures de compositeurs français (Franck, Saint-Saëns, Fauré, Debussy), mais aussi Smetana, Dvořák, Balakirev, Grieg, Albéniz.

1810Né le 1er mars à Želazowa Wola près de Varsovie. Premières compositions à l’âge de 7 ans. Première audition publique à l’âge de 8 ans.
1822Cours privés de composition.
1825Publication d’une première œuvre, le Rondo en Ut mineur op. 1.
1826–29Études à l’École supérieure de musique à Varsovie.
1829«Fantaisie sur des airs nationaux polonais» en La majeur op. 13, Trio avec piano en Sol mineur op. 8. Voyage à Vienne où il donne deux académies avec ses compositions et des improvisations.
1829–33 et 1835–37 Les Études op. 10 et op. 25 s’imposent comme un nouveau type d’étude virtuose à ambition esthétique.
1830Création de ses deux Concertos pour piano en Fa mineur op. 21 et Mi mineur op. 11 à Varsovie.
1831Ne pouvant retourner à Varsovie en raison de l’insurrection polonaise, il se rend à Paris où il demeure jusqu’à la fin de sa vie.
1832Concert inaugural à Paris avec un grand succès.
1835/38«Trois valses brillantes» op. 34.
1836/39«24 Préludes» op. 28: une série de brèves pièces densément structurées et à déroulement cyclique.
1835/39Sonate pour piano en Si bémol mineur op. 35 avec la Marche funèbre.
1842/43Ballade n° 4 en Fa mineur op. 52, «Grande Polonaise brillante» en La bémol majeur op. 53, Scherzo n° 4 en Mi majeur op. 54.
1833Sonate pour piano en Si mineur op. 58.
1849Achèvement des Mazurkas en Sol mineur et Fa mineur. Meurt le 17 octobre à Paris.

© 2003, 2010 Philipp Reclam jun. GmbH & Co. KG, Stuttgart

… poursuivre

Feinsinnig ist seine Handschrift, die seine von Zeitgenossen so sinnlich, sensible Anschlagsnunancierung erkennen zu scheinen lässt. Auf diese Weise wird dem Spieler wie dem Zuhörer dieser Polonaise ein intensiveres Erlebnis zuteil. Und man kann nur hoffen, dass das Programm der Faksimile-Ausgaben zu einem erschwinglichen Preis bei Henle fortgefügrt wird.
[Piano News, 2010]