Chopin écrit le 23 août 1841 à Mechetti, son éditeur viennois: «J’ai en ce moment un manuscrit à votre attention. Il s’agit d’une sorte de fantaisie à la manière d’une polonaise, que j’appellerais Polonaise». On comprend très bien l’hésitation de Chopin pour son titre. En effet, l’oeuvre débute comme une fière polonaise, puis survient un passage au cours duquel l’octave la est frappée impitoyablement à plus de trente reprises. Presque moderne, cette partie conduit à une mazurka, semblant appartenir à un autre monde, détaché de la réalité. Autrefois uniquement disponible dans le recueil intégral de Polonaises (HN 217), cette «sorte de Fantaisie» a fait l’objet d’une révision et est désormais publiée séparément.