Le «Pot-pourri» pour alto et orchestre de Hummel fait partie, en particulier dans sa version courte intitulée «Fantaisie», du répertoire de tout altiste. Truffé de citations d’opéras de Mozart et de Rossini, le «Pot-pourri» comble une lacune dans le répertoire plutôt pauvre du classicisme finissant et du préromantisme. Tabea Zimmermann a pourvu d’indications d’exécution pour la partie soliste. Il va de soi que notre édition autorise aussi l’exécution de la «Fantaisie».