L’admiration de Ravel pour la pièce pour orchestre de Debussy était sans limite. Dans une interview, il déclara même que son souhait le plus profond était de mourir au son de ce «miracle unique dans toute la musique». Bien que Debussy en eût publié lui-même une version pour deux pianos, Ravel entreprit en 1910 un arrangement pour piano à 4 mains qui parut la même année chez Fromont à Paris, offrant une lecture personnelle de l’œuvre. Pour l’édition Henle-Urtext qui repose pour la première fois sur l’ensemble des sources disponibles, nous avons pu rallier la collaboration de Denis Herlin, spécialiste de Debussy. Les doigtés sont d’Andreas Groethuysen, du célèbre duo Tal & Groethuysen.