Les anecdotes relatives au séjour à Majorque de Frédéric Chopin et de George Sand au cours de l’hiver 1838/39 sont largement connues. Chopin achève là-bas dans des circonstances fâcheuses ses «Préludes» op. 28 déjà entamés à Paris. Comme s’en souvient George Sand, le célèbre prélude dit «de la goutte d’eau» aurait été inspiré au compositeur par une tempête orageuse à Majorque; selon d’autres sources toutefois, les premières esquisses étaient déjà réalisées à Paris. Le texte de notre édition séparée est extrait de l’édition révisée, publiée l’année dernière, des «Préludes» (HN 882). Des informations détaillées sur la genèse et l’évaluation des sources peuvent être téléchargées gratuitement.