Les anecdotes relatives au séjour à Majorque de Frédéric Chopin et de George Sand au cours de l’hiver 1838/39 sont largement connues. Chopin achève là-bas dans des circonstances fâcheuses ses «Préludes» op. 28 déjà entamés à Paris. Comme s’en souvient George Sand, le célèbre prélude dit «de la goutte d’eau» aurait été inspiré au compositeur par une tempête orageuse à Majorque; selon d’autres sources toutefois, les premières esquisses étaient déjà réalisées à Paris. Le texte de édition séparée est extrait de l’édition révisée des «Préludes» (HN 882). Des informations détaillées sur la genèse et l’évaluation des sources peuvent être téléchargées gratuitement.