«Impétueux», «dramatiques», «expressifs», «magistraux» – les commentaires relatifs aux trois quatuors à cordes op. 44 no 1–3 de Mendelssohn vont tous dans le même sens. Ce dernier les composa en 1837/1838, à une époque très heureuse de sa vie. En effet, il venait de se marier, bénéficiait d’une reconnaissance internationale et dirigeait les concerts du Gewandhaus de Leipzig, l’un des postes les plus prestigieux du monde de la musique allemande à cette époque. Les quatuors furent composés dans l’ordre suivant: no 2 (mi mineur), no 3 (Mi bémol majeur) et no 1 (Ré majeur). Mendelssohn lui-même considérait le quatuor en ré majeur comme le meilleur – peut-être est-ce une des raisons pour lesquelles il décida de le placer au début du recueil.