Les quatuors comportent une dédicace au violoniste Johann Tost, deuxième premier violon de la chapelle de la cour Esterházy dans les années 1780. Son sens des affaires le poussa à vendre douze quatuors - parmi lesquels se trouvait sans nul doute aussi l’opus 64 - à un éditeur de Paris. La dédicace fut supprimée de la deuxième édition. La présente édition se conforme à l’édition complète des œuvres de Haydn et inclut pour la première fois les deux trios originaux, parallèlement au quatuor en Mi bemolle majeur.