Ce vrai joyau romantique fait depuis longtemps partie du répertoire dans la version originale pour alto, qu’il soit encore en formation ou concertiste. Notre édition se réfère pour la première fois à toutes les sources significatives et inclut, comme la première édition, la réduction pour piano, d’exécution facile, réalisée par le compositeur. Parallèlement à la formation originale, cette version pour violon, arrangée par le compositeur, est parue en 1911. Notre nouvelle édition met enfin cette autre version à la disposition des instrumentistes. Ernst Schliephake, violoniste chevronné, a ajouté doigtés et coups d’archet. À n’en pas douter, un enrichissement pour le répertoire violonistique!