Après la Valse-Scherzo, nous poursuivons notre édition de l’ensemble des œuvres de Tchaïkovski pour violon et piano avec la fascinante Sérénade mélancolique op. 26. Il s’agit de la première œuvre concertante de Tchaïkovski pour violon qui ouvre la voie vers le concerto pour violon composé trois ans plus tard. Il composa la Sérénade mélancolique en 1875 pour le violoniste Léopold Auer, tout d’abord pour violon et orchestre avant d’en réaliser une version pour violon et piano. Étant donné que les sources autographes sont perdues, l’édition Henle repose sur les premières éditions russes qui virent encore le jour du vivant de Tchaïkovski en plusieurs tirages révisés. Notre éditeur, le spécialiste russe de Tchaïkovski, Alexander Komarov, a clarifié de manière exemplaire la documentation passablement embrouillée. Ingolf Turban rend accessible le texte musical de la partie de violon grâce à ses subtiles indications de doigté et de coups d’archet.