Carl Maria von Weber est connu avant tout comme un grand maître de l’opéra romantique. Pourtant, c’était initialement un pianiste virtuose auteur d’un nombre considérable d’œuvres de concert pour son instrument. Outre les quatre sonates pour piano, la sélection présentée ici comprend cinq grandes œuvres de concert brillantes ainsi que deux de ses derniers cycles de variations qui sont certainement ses œuvres pour piano seul les plus remarquables. Du «Momento capriccioso» op. 12 composé dès 1808 jusqu’à la tumultueuse «Invitation à la danse» op. 65 et à la «Polacca brillante» op. 72, ces œuvres d’une grande exigence technique permettent de retracer l’évolution de l’écriture de ce compositeur depuis ses premières œuvres jusqu’à la plus grande maturité formelle. La préface détaillée de cette édition urtext approfondie permet notamment de découvrir le programme sous-tendant «L’invitation à la danse».