La Sérénade op. 41 renvoie à l’opus 25 pour flûte, violon et alto de Beethoven. L’arrangement pour piano et flûte (ou violon) n’est pas de la main de Beethoven, – mais probablement à attribuer au compositeur Franz Xaver Kleinheinz –, alors que Beethoven certifia en septembre 1803 à son éditeur Hoffmeister & Kühnel, qu’il l’avait «relue et même entièrement révisée par endroits». Adoubée par «Revue par l’Auteur», cette transcription se propagea rapidement. Partant des derniers résultats des spécialistes de Beethoven, nous présentons une version révisée de cette charmante sérénade (jusqu’à présent HN 301). Elle comporte de nouveaux textes détaillés relatifs à la genèse et l’état des sources.