Ces duos faciles sont parus dans les années 1796/1797, publiés dans la propre édition de Pleyel, pour les uns en tant que Six Duos faciles et progressifs pour deux violons, pour les autres, Six nouvelles Sonatines progressives pour piano et violon, sans que nous sachions laquelle des deux versions fut conçue la première. Les duos pour violons sont volontiers utilisés aujourd’hui dans le cadre de l’enseignement du violon, mais aussi comme musique de chambre en famille.

Peu connu de nos jours, Ignaz Pleyel faisait partie, autour des années 1800, des compositeurs les plus populaires d’Europe de l’Ouest – ce qui paraît d’abord surprenant, mais se comprend finalement, à entendre la qualité de ces très agréables pièces aisément maîtrisables par des débutants avancés. Avec une partition d’ensemble sans indications et deux parties séparées comprenant doigtés et coups d’archet, l’édition Urtext propose un matériel optimal pour son utilisation dans le cadre de l’enseignement.