La première Sonate pour violon de Grieg dégage une fraîcheur juvénile et séduit par son caractère populaire norvégien. Sur le plan technique, elle est sensiblement moins exigeante que les sonates pour violon plus tardives de Grieg. De ce fait, elle se prête particulièrement bien à l’enseignement de la musique. Avec cette édition réalisée par le tandem Heinemann-Steen-Nøkleberg, spécialistes expérimentés de Grieg, la totalité des sonates pour violon du Maître norvégien figure maintenant au catalogue Henle. Les doigtés pour le violon, confiés à Henning Kraggerud, sont non seulement l’œuvre d’une star mondialement célèbre, mais aussi d’un remarquable connaisseur de la musique de Grieg.